FRANÇAISE

 

La Fraternité ou la Guilde de Saint Georges de Noordwijk, aux Pays-Bas, en un coup d’œil. 

 
 

La Fraternité ou la Guilde de Saint Georges de Noordwijk est une des plus anciennes corporations des Pays-Bas. Elle a existé de manière ininterrompue, et ce depuis le XIVe siècle. Il s’agit d’une guilde à arbalète, organisée comme une garde civile municipale. 

La guilde fut fondée dans la deuxième moitié du XIVe siècle : la plus ancienne mention retrouvée à ce jour qui nous en parle se trouve dans les archives de l’Abbaye de Leeuwenhorst (1200-1571) et date de 1424.

Après une longue existence quelque peu réservée, les Autorités de la Guilde décidèrent d’en officialiser l’activité en l’inscrivant dans un Mémorandum de Fondation, appelé « l’Acte de 1477». Le 24 juin de cette année se retrouvèrent en effet les Autorités et les Soldats citoyens devant le notaire public Willem Jacobsz. van Noortich, avec leurs trois témoins, pour proclamer la validité de l’Acte. Celui-ci mentionne explicitement dans son prologue : Scuttariam ac confrateriam et gildam pro futuris temporibus in bono et honore firmiter fundare, ce qui signifie que la Fraternité était finalement fondée de manière stricte et ferme, à compter du jour où l’Acte fut signé. 

La Fraternité ou Guilde de Saint Georges de Noordwijk est la seule guilde à arbalète des Pays-Bas à disposer de son propre champ de tir, en plus d’un hall, d’un bowling annexe et d’une résidence. Le champ de tir et le hall ont été élevés au titre de monuments nationaux. 

Du 1er mai au 31 août, ses membres s’entraînent à tirer à l’arbalète. Pendant cette période, un système de compétition est mis en place afin de déterminer le meilleur archer de l’année. Une fois par an, le dernier samedi avant l’été, est organisé un concours pour gagner des effigies en argent. Tous les sept ans se tient un championnat du meilleur tireur dont l’issue détermine le Roi de la Guilde pour les sept années suivantes. Cet événement est appelé « Koningschieten », le tir du Roi. 

La Garde est menée par le Roi et ses quatre Chercheurs. Les autres autorités sont le Doyen, l’Huissier et les Porte-étendards. La protection de la guilde est entre les mains de quatre Hallebardiers pendant la reconstitution historique annuelle de la parade autour du mât sur lequel on tire. La reconstitution est menée par le Batteur, tandis que le Doyen, en tant que gardien des traditions de la Guilde et conseiller de ses membres, occupe la place la plus honorée et respectée dans l’organisation de la Fraternité. 

Depuis 1867, la Fraternité fait également office de club, qui de nos jours n’ouvre que le vendredi, ce qui a valu à ses membres l’acronyme de T.G.I.F. 

La Fraternité a en sa possession une collection d’emblèmes de l’ancienne Chambre Rhétorique locale, appelée Lilium inter spinas (1535 - environ 1735). Le plus vieil emblème du pays, qui date de 1550, en fait partie. En outre, la Fraternité dispose également d’une collection d’étendards ainsi que d’armes médiévales, dont une arbalète de 1515.

Nous espérons que cette introduction vous donne une bonne idée de la Fraternité ou Guilde de Saint Georges de Noordwijk ainsi que de son emplacement.